Le jardin de Maguy - Page 4

 

 

C'est le printemps, les plantations ont commencé. Cette année, les bégonias roses ont eu ma faveur.

Les pots de terre s'alignent comme de petits soldats aux pieds des lauriers roses.

 

Qu'est-ce que je vois ? Une oie, serait-ce Sidonie, qui se glisse entre deux pots de fleurs. La coquine !

 

Wawa, plus timide, se cache derrière le lierre dans un parterre de jaunes Coréopsis.

 

Ma petite Rainette de jardin n'en croit pas ses yeux.

Effarée, elle se tapit au milieu des pierres blanches qui se font mangées par le lierre qui a envahi ce petit coin.

 

Coco la coccinelle s'est invitée dans ces mignonnes plantes tapissantes dont je ne connais pas le nom.

Et vous, pouvez-vous m'en dire plus ?

 

Marie et Mariette, au garde-à-vous, surveillent les alentours

pour protéger la brouette remplie de Scaevolas.

 

Voici la famille nombreuse de Coco, qui dans un coin de pelouse, affirme orgueilleusement

sa prépondérance sur la basse-cour. Coquette et coquine, patientes et douces, surveillent leurs poussins.

 

Ah ! Cette verveine de Buenos Aires. Elle seiche et disparait à l'automne mais au printemps une toute petite pousse,

surgissant de terre, prospère et s'embellit pour former un buisson de fleurs jusqu'aux gelées. Un vrai régal pour les yeux !

 

  

Coléus et amphore font bon ménage à l'ombre des cyprès bleus d'Arizona. A côté les Hortensias fleurissent déjà.

Il me faudra saupoudrer de poudre d'ardoise pour leur donner cette couleur bleue tant recherchée.