Le jardin de Maguy - Page 6

 

 

Mes plantations de 2013 et les floraisons de l'été

 

 

 

Bonjour ! Voici l'été, un été brûlant dans le sud et le gazon n 'a pas résisté.

Il a cramé, mais les plantes et les fleurs ont poussé rapidement, profitant de cette aubaine.

 

    

Il a plu cette nuit et toutes les plantes et les fleurs en ont profité.

Dans l'allée centrale un gros escargot coquin (entouré de rouge) se promène tranquillement sur le gravier. Le voilà en gros plan.

 

 

Souvenir d'un voyage dans les Cyclades et rappel du printemps avec ce champ de coquelicots.

 

 

Les belles zinnias s'épanouissent dans cette petite platebande.

 

 

Quant aux agapanthes, elles ne savent plus où donner de la tête. Leurs couleurs sont si belles !

 

 

Les épis des agastaches se mêlent gracieusement avec la sauge tricolore. Sur la photo de droite, le plumbago n'en finit pas de fleurir.

J'ai mis cette année du gravier légèrement gris dans l'allée de ce petit coin. Je suis assez satisfaite du résultat.

 

Je vous présente Monsieur et Madame avec leurs cheveux ébouriffés. Comme ils sont mignons !

 

 

Joli zinnia et beau rudbéckia, celui-ci est saisonnier donc plus petit, il paraît fragile. C'est à voir par la suite.

 

    

Un rudbéckia vivace, ses fleurs sont plus foncées et un zinnia double d'une couleur rouge plus soutenue.

 

  

 Un autre zinnia. Clichés de face et légèrement incliné pour mettre en valeur les pistils.

 

 Une gaillarde jaune tirant sur le vert.

 

 L'érable du Japon nous enchante.

 

  

La rose d'Inde géante a été tardive cette saison. Surement pour faire la belle.

Sur une feuille de Cosmos, qu'est-ce que je vois ? Un tout petit escargot.N'est-il pas mignon ?

 

 Somptueuses agapanthes bleu lavande.

 

 Un matin, ce magnifique papillon aux ailes d'or est venu se poser sur les feuilles de l'euriops.

Il a pris la pose et j'ai pris la photo. Ensuite il s'est envolé.

 

 

Deux petits endroits apprivoisés.

 

 

 En taillant sévèrement les junipérus, j'ai mis à nues leurs énormes racines. Il fallait absolument que je les cache .

J'ai trouvé cette solution qui ne me déplait pas.

 

 

 Justine, l'oie, regarde d'un air étonné la tuile décorée.

Sept petits pots transformés en chapeaux se balancent gracieusement à l'extrémité de leur tige de bambou.

 

 

Voici ma nouvelle composition de tuile, de galets blancs, de qwartz, d'ardoise et de plantes graces.

Et une mare aux canards où se reflètent les aiguilles du juniperus !

 

 

Appuyé sur la vieille cabane, l'échelle porte gracieusement les pots de bégonias rouges et de bidens.

Un splendide cycas qui a été sauvé par miracle pavoise avec ses nouvelles feuilles.

 

Vue panoramique du "jardin secret" de mes petits-enfants. Un rayon de soleil se reflète sur le dossier de la chaise.

Les deux clichés, que l'on voit ci-dessous, apportent des détails.

 

  

Une trouée qui laisse apparaître le jardin en fleurs.

 

 

Une vielle table rénovée et une chaise ont été installées dans le "jardin secret". On y aperçoit une cage à oiseaux.

Sur la photo de droite, toujours au même endroit, Marie et Mariette, mes oies fétiches, montent la garde devant les papyrus déjà très hauts.

Fleur de Lotus, la chinoise, donne une touche finale à ce jardin tout à fait zen.

 

 

 On continue la promenade dans ce tout petit coin qui ne manque pas de surprendre, il débouche sur une allée pavée et un portillon flabant neuf.

 

Le jardin secret vu du côté du petit chemin pavé.

 

 

 Il esrt tombé du ciel une belle boule bleue , je lui ai trouvé une place près de l'euriops.

 

 

 Cela fait des années qu'Aglaé essaie de s'envoler.

Pourtant elle devrait être heureuse auprès du gabion et de la petite météorite noire. Table et chaises d'enfants rénovées.

 

 Ronron le héron tend le cou désespérément. S'il s'envolait il me manquerait terriblement !

Mais je suis maligne, j'ai vissé ses pattes au sol.

 

 

 Je vous présente ma petite basse-cour : Coco le coq, Coquine la poule jaune et grise, Coquinette la poule avec ses poussins
et les trois petits poussins qui se nomment Piou Piou 1, PIou PIou 2, et Piou Piou 3.

Tout ce petit monde a élu domicile près de la rocaille.  Quant au canna, il déploie ses feuilles et ouvre ses boutons de fleur.

 

 

 Gigi, la girouette, est la dernière arrivée. Par jour de grand vent elle tourne à s'étourdir.

 

 

 Un endroit sec. Plus besoin d'arroser ! !

 

  

 Deux oiseaux rigolos.

 

     

Rudbéckia en fleurs et fin de floraison des sauges bleues. Une sorte de punaise était sur le bord de la porte.

Longues antennes, pattes griffues et yeux globuleux. Pas sympa du tout la bestiole.

 

 Vue d 'ensemble du côté du portillon et aperçu du petit coin. Le jardin secret comme l'appellent mes petits-enfants.

 

 

Les crêtes de coq se penchent et semblent nous saluer. Les artichauts noirs ressemblent à de minuscules palmiers.

 

 

En compagnie des pervenches, de la verveine rouge et des zinnias, vedettes de mon jardin cet été, je vous dis :

À l'année prochaine avec de nouvelles idées de déco et de nouvelles fleurs pour le plaisir des yeux.

Merci d'avoir passé un petit moment dans mon jardin.

 

 

Les floraisons d'automne 2013

 

et la libellule, le chat, l'escargot et le mignon Gecko

 

   

Transformation d'un épi de fleur de sauge-ananas en quelques jours.

On peut bouturer la sauge à partir du 15 août dans nos régions méditerranéennes.

Ce que j'ai fait et l'une de mes boutures a fleurie dans son petit pot de terre.

 

Voici le pied de sauge-ananas que j'avais acheté en début de printemps en jardinerie dans un petit godet.

Elle a dû se plaire à cet endroit.

 

Alors là ! Le Sedum nous aura fait une belle surprise : une magnifique floraison d'automne !

 

Une amie m'a donné un pied que j'ai replanté en pleine terre, mais je ne connais pas son nom.

Si vous savez comment se nomme cette belle fleur, contactez-moi (maguylette@yahoo.fr).

Elle préfère une exposition au soleil et bien arrosée.

 

Voilà le même rameau de fleurs quelques semaines plus tard. Les fleurs commencent à éclore.

 

  

Mi-octobre c'est le temps des Asters qui fleurissent à profusion.

 

  

Là, c'est encore un Aster mais avec moins de pétales et un cœur très développé.

La floraison éclatante de l'Euryope qui se plait bien en automne.

 

  

Toujours l'Euryope. C'est un pied qui a gelé il y a deux ans et qui est reparti de plus belle cette année.

 

  

Vue d'ensemble de ce coin de jardin.

 

  

Abutilon et Edelweiss, deux fleurs magnifiques qui se plaisent en automne par temps assez frisquet.

 

La libellule n'en revient pas.

 

  

Pepsy le chat vient souvent dans mon jardin et il a pris l'habitude de se prélasser sur le petit toit de l'entrée du passage.

Pendant ce temps, profitant du soleil après un gros orage, le minuscule escargot de mer se prélasse lui aussi sur un pot de cactus.

 

 

J'ai trouvé un petit Gecko qui se réchauffait au soleil sur une grosse pierre près des Forsythias.

Qu'il est beau et je n'ai pas résisté, j'en ai pris tout de suite plusieurs photos.