Balade dans Montpellier...

Une cité entre tradition et modernité

 

 

page 3. De la salle de l'opéra au vestibule et à la sortie côté Comédie.

 

 

 

La scène du théâtre est en cours de montage par les techniciens pour la représentation du soir.

Le théâtre est plongé dans une obscurité presque totale sauf la partie scénique qui bénéficie d'un éclairage assez soutenu.

Ce qui explique la qualité plutôt passable du cliché avec des contrastes très violents.

Le sol de la scène est constitué d'un matériau noir extrêmement brillant qui réfléchit l'arrière plan ainsi que les hommes qui y travaillent.

 

 

 

Un cliché, digne de ce nom, du lustre central de l'opéra, la salle étant plongée le jour de notre visite dans une totale pénombre, n'a pu vous être présenté à cette occasion.

 

Trois clichés plus récents de ce magnifique ouvrage d'art éclairé de 1400 lampes viennent combler cette lacune.

 

 

Voici le lustre au centre de son magnifique plafond. C'est l'un des plus beaux lustres de France en cristal de Baccarat qui décore le plafond de l'opéra de Montpellier.

 

 

Nous sortons par une loge, dont la porte ouvre sur la galerie du théâtre, pour emprunter un escalier qui conduit, sous les toits, à une vaste pièce assez sombre (photographies ci-dessous).

 

 

    

Le dôme recouvert d'une toile métallisée n'est rien d'autre que le plafond de la grande salle de l'opéra qui se trouve à l'étage inférieur. Par une ouverture centrale, les spécialistes hissent le lustre à l'aide d'une corde pour le plonger dans un bain de produit nettoyant. La cuve contenant le produit de nettoyage se trouve dans la structure boisée qui surplombe le dôme. L'accès à la cuve et au lustre se fait par l'échelle en bois (cliché de gauche).

Nous pénétrons ensuite dans une grande salle contiguë bien éclairée par de grandes fenêtres.

 

 

De là, une vue panoramique des toits de Montpellier s'offre à nos yeux.

Nous redescendons ensuite à l'étage inférieur...

 

    

 ... pour prendre l'escalier monumental de marbre blanc qui conduit au parvis de la galerie haute du théâtre.

 

Vue centrale de la galerie haute du théâtre.

 

Une partie de "la Voie Lactée" de la galerie haute du théâtre que l'on doit à Ernest Michel.

 

          

Lieu de rencontres, "le foyer" se compose de deux ailes. Ci-dessus, détails de l'aile gauche de la galerie et le premier panneau peint représentant la danse.

 

  

Le deuxième panneau peint, côté opéra, représentant la poésie.

 

   

Toujours côté opéra, les deux derniers panneaux peints mettant en exergue la pastorale et la comédie.

 

  

Côté Comédie, une belle vue de l’Œuf. À droite, le panneau peint célébrant l'histoire de façon plutôt pindarique.

 

  

Applique et lustre en fer forgé et cristal de bohème sur fond de Comédie baignée de soleil.

 

Les armes des Guilhem, avec le "M" de Montpellier, et au-dessus une représentation ésotérique de la nuit avec lune et étoile. Les lettres "L" et "D" sont les initiales de la ville de Lodève.

 

   

 Nous empruntons l'escalier pour rejoindre la galerie basse du théâtre. Nous découvrons...

 

  

... la statue originale des "Trois Grâces" en marbre de Carrare. Celle de la Comédie n'est qu'une copie exécutée avec de la poudre de marbre. Cela se constate aisément au toucher, l'originale est lisse alors que la copie est légèrement rugueuse.

 

Vue générale de la galerie basse avec, à droite, "les Trois Grâces" dans un décor typique du 19ème siècle.

 

    

Nous arrivons dans le vestibule où se situe le bureau de réception. Juste à côté, les garçons du restaurant "WelComédia" débarrassent les tables.

 

    

 Les incontournables panneaux publicitaires.

 

    

 À travers les grilles interdisant l'accès à la galerie, nous prenons quelques clichés...

 

  

 ... qui donnent une idée du style de l'édifice. Lanterne 1900 et...

 

  

 ... Vénus sortant des ondes avec sa coquille pour tout vêtement.

 

  

Un dernier coup d’œil aux "Tois Grâces" avant de quitter le hall pour rejoindre...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

... la place de la Comédie tout ensoleillée.

 

 

 

 

 

 

    fin de la visite.

 

 

  retour à
  l'accueil

 

  page
  précédente